Séminaire de Québec (SME) - Société de prêtres diocésains fondée en 1663

La Société des prêtres du Séminaire de Québec vous accueille sur son site internet


Inauguré le 8 décembre 2002, notre site internet continue de se développer. Nous espérons vous revoir et nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires ou à nous soumettre des articles.

 
Le Séminaire de Québec, communauté de prêtres diocésains fondée le 26 mars 1663 par le Bienheureux François de Laval (1623-1708), premier évêque de Québec, est une société apostolique de prêtres qui peut se réjouir d'une longue histoire marquée de péripéties nombreuses.

Reconnue par le gouverneur Murray, lors la Conquête anglaise, la communauté des prêtres du Séminaire de Québec a dû alors se séparer de sa maison-mère, le Séminaire des Missions-Étrangères de Paris, et s'en remettre pour sa survie à Mgr Briand, nouvel évêque de Québec, qui les confirmera dans leur vocation de société de prêtres au service du diocèse en les reconnaissant comme "Séminaire des Missions-Étrangères et éiscopal" et en leur donnant des règlements qui, avec certaines modifications, notamment en 1928 et en 1940, perdurèrent jusqu'au Concile Vatican II. 

Mgr Jean-Olivier Briand est, à juste titre, considéré comme le second fondateur du Séminaire où il passa sa vie et où il mourût. Le Pavillon qui abrite la résidence des prêtres et le Grand Séminaire a été nommé Pavillon Jean-Olivier-Briand en son honneur.

Après la Conquête anglaise, les "Messieurs du Séminaire", comme on disait alors, transformèrent leur Petit Séminaire en Collège pour prendre la relève du Collège des Jésuites devenu caserne de soldats et, en 1852, ils reçurent de la reine Victoria une Charte royale leur permettant de fonder la première université française et catholique en Amérique du Nord: l'Université Laval.

Dans leur histoire récente, les prêtres du Séminaire de Québec, en 1970, confiait leur oeuvre majeure, l'Université Laval, à une nouvelle entité corporative et, en 1987, ils faisaient la même chose avec le Petit Séminaire de Québec devenu le Collège François de Laval.

Aujourd'hui, les membres de la communauté des prêtres du Séminaire continuent d'être au service de la formation des futurs prêtres en dirigeant le
Grand Séminaire de Québec et le Petit Séminaire diocésain de Québec nouvellement fondé en 2008. Il se consacrent aussi à la formation des diacres permanents, à l'enseignement de la théologie et à la pastorale catholique à l'Université Laval, à l'évangélisation des jeunes adultes par leur centre d'évangélisation Québec Ixthus (fondé en 2004), à l'éducation de la foi , à la pastorale des vocations par la Maison François de Laval, centre de vocation et un certain nombre d'entre eux, revenant aux origines de la fondation, se dévouent au service des paroisses et dans la pastorale diocésaine (ressources humaines, liturgie, pastorale régionale).

Leur champ d'apostolat s'est sans cesse développé dans l'esprit de leur vocation de prêtres diocésains regroupés ensemble pour mieux répondre aux besoins du Peuple de Dieu auquel ils sont envoyés en coopération étroite avec l'Archevêque du diocèse de Québec qu'ils reconnaissent comme leur "Supérieur Majeur" et qui exerce vis-à-vis eux le rôle de "Visiteur" depuis Mgr Briand.

La mission des prêtres du Séminaire de Québec, même si elle se limite juridiquement aux frontières du diocèse de Québec, s'inspire du zèle apostolique de leur fondateur qui n'hésita pas à accepter d'être le pasteur d' "une Église aux dimensions de l'Amérique". Ils se sentent interpellés par les défis que rencontre l'annonce de la Bonne Nouvelle dans un contexte de modernité et d'une société toujours en évolution. Marchant dans les traces de leur devanciers, ils partagent et mettent en commun leurs attentes et leurs projets, ils développent le soutien fraternel et l'audace apostolique, ils regardent en avant remplis d'espérance et de confiance.



Mgr Hermann Giguère P.H.
Supérieur général du Séminaire de Québec


Dernière mise à jour 2 février 2009
En la fête de la Présentation du Seigneur