BULLETIN D'INFORMATION DE LA SOCIÉTÉ DES PRÊTRES DU SÉMINAIRE DE QUÉBEC

Sceau du SME représentant la Sainte Famille
SME-Info Volume 32 numéro 4 novembre 2005



Mot du Supérieur général

Une brise de jeunesse a soufflé dans nos murs avec les ordinations de deux jeunes adultes de 28 ans. En effet le 14 octobre dernier, David Vincent du diocèse de Nicolet était ordonné prêtre et, en la fête du Christ-Roi, Norman Jr Poisson-Rioux du diocèse de Sherbrooke devenait diacre.

Comme ils ont, tous les deux, reçu leur formation au Grand Séminaire de Québec, nous sommes heureux et honorés d’avoir contribué modestement à ce souffle nouveau et rempli de promesses pour notre Église.

Ce numéro vous fait part de notre décision d’accepter un partenariat dans le développement éolien sur la Seigneurie de Beaupré et vous présente les principaux événements vécus depuis le début de l’année académique ainsi que le calendrier des activités.

En mon nom personnel et au nom de tous les membres de la communauté des prêtres du Séminaire, j’offre à toutes nos amies et à tous nos amis mes meilleurs vœux pour Noël et le Nouvel An.

Que la puissance de l’Esprit toujours à l’œuvre dans notre monde se manifeste dans de nombreux fruits de paix, de joie, de fraternité et d’amour en vous et autour de vous au cours de la prochaine année.

Bonne lecture.



Hermann Giguère, ptre





NOMINATION

- L’abbé Hermann Giguère, supérieur général, a été nommé par Mgr l’Archevêque membre du Comité historique qui étudie les écrits de Mère Julienne du Rosaire, fondatrice des Sœurs dominicaines adoratrices dans le cadre de l’enquête diocésaine en vue de sa béatification.




UN NOUVEAU PRÊTRE  DAVID VINCENT ET UN NOUVEAU DIACRE  NORMAN JR POISSON-RIOUX


Monseigneur Raymond St-Gelais, évêque du diocèse de Nicolet (Québec) a conféré l'ordination presbytérale à David, fils de Solange Leblanc et de René Vincent, en l'église de St-Léonard d'Aston, le dimanche 9 octobre 2005 à 15 heures.

David, 28 ans, est entré au Grand Séminaire de Québec à l'automne 1998, puis après les deux premières étapes de formation, il a fait un stage pastoral de deux ans à Drummondville et une maîtrise en théologie à l'Université Laval. Il est présentement membre de l’équipe pastorale de l’Unité pastorale Des Rivières.

Monseigneur Louis Dicaire, évêque auxiliaire du diocèse de St-Jean-Longueil (Québec), a conféré l'ordination diaconale à Norman Jr, en la fête du Christ-Roi, le dimanche 20 novembre 2005 à 14 h 30 en la chapelle du Grand Séminaire (Pavillon Jean-Olivier-Briand).

Norman Jr, 28 ans, fils de Norman Rioux et de Johanne Poisson et frère de Francis et Jonathan, est entré au Grand Séminaire de Québec à l'automne 1997, puis après les deux premières étapes de formation, il est allé passer trois ans en stage pastoral dont un à Coaticook et deux à Sherbrooke. Il complète présentement un mémoire consacré à la figure du serviteur de la Parole chez saint Paul.




DATES À RETENIR

- 8 décembre 2005 : vœu de l’Immaculée fait sans interruption depuis 1665 par les prêtres du Séminaire ;

- 17 décembre 2005 : ordination diaconale de Martin Pelletier à l’église de l’Islet à 19 h 30 ;

- 18 décembre 2005 : ordination diaconale de Julio César Durán Mancilla à la Cathédrale de Trois-Rivières à 10 h 30 ;

- 30 décembre 2005 : fête de la Sainte Famille, patronne principale du Séminaire ;

- 3 janvier 2006 : messe et souper des retrouvailles des séminaristes ;

- 4 au 6 janvier  2006 : session de formation pour les séminaristes ;

- 6 au 8 janvier 2006 : Expérience de désert et recollection ;

- 9 janvier 2006 : début des cours à l’Université ;

- 24 janvier 2006 : fête de saint François de Sales, patron secondaire du Séminaire (les prêtres de la région pastorale Rive-Sud sont invités en 2006 à célébrer avec les prêtres du SME et les séminaristes) ;

- 6 mars 2006 : semaine de relâche à l’Université ;

- 22 mars 2006: célébration de l’anniversaire de fondation du Séminaire (26 mars 1663).




ACTIVITÉS PASTORALES

Maison François de Laval au Petit Cap

- 25 au 27 novembre 2005 : rencontre « Jeunes des familles eucharistiques » ;

- 8 décembre 2005 : rencontre « Équipe de vie » ;

- 21 au 23 janvier 2006 : rencontre « Couple et famille » ;

- 27 au 29 janvier 2006 : formation et ressourcement des aumôniers militaires de la région de Québec ;

- 5 au 6 mars 2006 : rencontre des prêtres du diocèse ordonnés depuis 1990.

Au Centre Québec IXThUS

- 26 décembre 2005 : Activité familiale de Noël « Star Harmonie» à 14 h.

Voir le calendrier complet des activités sur le site internet à
http://www.quebecixthus.com/agenda.html




LE SÉMINAIRE AURA-T-IL SES ÉOLIENNES?

Au début du mois de juillet dernier, deux représentants d’une firme d’ingénieurs de la région de Québec ont rencontré le Procureur et le Régisseur des forêts du Séminaire pour leur proposer leurs services afin d’étudier le potentiel des vents sur la Seigneurie de Beaupré, plus précisément dans les secteurs situés au nord des municipalités de Saint-Ferréol-les-Neiges et de Saint-Tite-des-Caps. C’était le début d’une belle aventure dont nous ne connaîtrons pas le dénouement avant quelques années encore.

Cette première rencontre nous a permis d’apprendre que le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) avait fait préparer une carte des gisements éoliens potentiels de la province de Québec en vue de permettre aux promoteurs œuvrant dans le domaine de l’énergie éolienne de se préparer à un appel d’offres qu’Hydro-Québec devait lancer sous peu. Or, cette carte révélait l’existence de quelques sites à haut potentiel sur la Seigneurie de Beaupré. Cette première rencontre a été suivie de plusieurs autres avec différentes firmes tout au long de l’été. Nous nous retrouvions alors devant un beau problème, celui de choisir la meilleure offre faite par cinq promoteurs intéressés par le vent des terres du Séminaire.

Le choix du Conseil du Séminaire s’est arrêté sur la proposition de Boralex (filiale de Cascades) et son partenaire Gaz Métro, deux compagnies bien établies au Québec, dont l’expertise dans la production d’énergie éolienne est mieux connue en France. Une entente de partenariat entre le Séminaire, Boralex et Gaz Métro inc. a été signée le 7 octobre dernier et a été annoncée par un communiqué de presse émis le 11 octobre. Par cette entente, le Séminaire a accordé à ses partenaires des droits exclusifs pour évaluer, développer et exploiter, le cas échéant, le potentiel éolien des sites de la Seigneurie révélés par la carte des gisements éoliens publiée par le MRNF.

On a donc déjà érigé des mâts destinés à faire la lecture des vents sur les hauts plateaux situés près de la limite de la Réserve des Laurentides, au nord des municipalités de Saint-Ferréol et de Saint-Tite-des-Caps. Ces mâts sont munis d’anémomètres à différentes hauteurs et de dispositifs d’enregistrement des données. Ces dispositifs permettront aux spécialistes d’analyser le profil des vents de cette région afin d’établir la rentabilité des investissements nécessaires à la construction d’un parc éolien à cet endroit.

C’est seulement après que les études de vent auront été complétées qu’on pourra connaître l’ampleur du parc éolien qui pourrait être implanté à cet endroit. Hydro-Québec a lancé son appel d’offres le 31 octobre dernier et demande le dépôt des soumissions pour le 17 avril 2007.

La soumission de nos partenaires devra être retenue par Hydro-Québec pour que les premières éoliennes se dressent quelques années plus tard sur nos terrains. L’apparition des éoliennes sur les terres du Séminaire n’est donc pas pour demain.

En attendant, Boralex a invité des représentants du Séminaire à participer à l’inauguration du parc éolien d’Ally-Mercoeur, en Auvergne, à la fin du mois d’octobre dernier. Ce parc est situé dans une région paysanne où quelques moulins à vent fraîchement restaurés côtoient ces nouvelles machines de la dernière génération. Cette visite a permis d’apprécier les réalisations de Boralex en France qui a su exporter et développer avec les populations locales sa philosophie de la participation si chère à son président et fondateur, monsieur Bernard Lemaire.

Depuis la mise en service de ce dernier site éolien, la firme Boralex est devenue le plus grand producteur d’énergie éolienne en France. Si le projet de la Seigneurie de Beaupré se réalise, Boralex et Gaz Métro deviendront un maillon important dans la production d’énergie verte au Québec.

Jacques Roberge, ptre
Procureur du Séminaire




RÉCEPTION DES CONGRESSISTES DE L’ASSOCIATION DES DIRECTEURS SPIRITUELS DE L’AMÉRIQUE DU NORD

Depuis une dizaine d'années les directeurs spirituels des Grands Séminaires du Canada notamment Québec, Montréal, London (St.Peter's), Toronto (St.Augustine's) se sont unis à ceux des Grands Séminaires américains pour participer aux rencontres annuelles des directeurs spirituels qui réunissent, bon an mal an, entre trente et cinquante délégués. Cette année le congrès avait lieu sur le thème du discernement spirituel et il s'est tenu à Québec du 26 au 29 octobre 2005.

Sous la présidence de Father Bill Kelly (Boston), anciennement professeur au Grand Séminaire St.John's et depuis le 1er juin 2005 nouveau directeur du Service de la formation continue pour les prêtres du diocèse de Boston, le congrès s'est déroulé à la Maison des Ursulines à Loretteville. Le conférencier invité était Father Bernie Owens, jésuite de Manresa Jesuit Retreat House à Bloomfield Hills (Michigan) qui a entretenu les participants des étapes et du mouvement du discernement dans l'esprit ingacien.

Les participants ont été reçus par le cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec, pour une concélébration à la Cathédrale de Québec, le vendredi soir 28 octobre 2005, puis par la suite, après une visite du Vieux-Séminaire, c'était au tour du Supérieur général du Séminaire de Québec, l'abbé Hermann Giguère, de recevoir le groupe pour une santé et un repas festif au Séminaire.

Samedi à la fin de leur journée de travail, les congressistes sont allés célébrer au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré et dimanche le congrès a pris fin avec la réunion d'affaires habituelle.




SAVIEZ-VOUS...

- - à quoi servait le « clocher » sur l’aile de la Procure du Vieux-Séminaire ? ?

Réponse 1 à la fin du Bulletin.

- en quelle année a été décidée la construction du Pavillon Jean-Olivier-Briand qui abrite aujourd’hui la résidence des prêtres et le Grand Séminaire et combien a coûté l’escalier en fer qui descend du hall d’entrée au réfectoire ?

Réponse 2 à la fin du Bulletin.




TÉMOIGNAGE DE DAVID VINCENT

Mes parents n’étaient pas dans toutes les « choses d'église » au village, mais ils ont toujours respecté ma foi et mon rythme.

À St-Léonard d’Aston, l’abbé Charles-Édouard Doucet était un pasteur engagé dans le monde et il m'interpellait beaucoup. J’ai eu aussi, au secondaire, un professeur qui m'a éveillé et, au collégial, un groupe de cheminement vocationnel qui m'a aidé à exprimer ma foi. Ça m'a engendré!

Mon passage au Grand Séminaire de Québec m’a profondément aidé. Il m’a permis de façonner mon être pasteur et de développer des appartenances ecclésiales qui seront là pour m’accompagner durant tout mon ministère. Mes huit années passées dans cette maison m’ont donné l’extraordinaire occasion de laisser grandir en moi une soif d’aimer et de servir mon prochain, au nom de Dieu, comme prêtre.

Dans mon ministère de prêtre maintenant, les rencontres avec de jeunes parents qui préparent le baptême de leur enfant me rejoignent particu-lièrement. Ce sont des gens de mon âge qui vivent quelque chose d'important. Il y a eu un temps où cela me renvoyait à moi-même avec la conscience de ne pas pouvoir aspirer à l'expérience d'être parent. Je suis heureux aujourd'hui de pouvoir dire que, même si je trouve cela beau, j'ai fait le choix du célibat et j'y crois profondément.

Mon oui, j'ai à le redire chaque jour ! C'est possible pour moi grâce à l'équilibre de vie, à des relations humaines sincères et à la prière quotidienne. David Vincent « Mon oui, j'ai à le redire chaque jour ! »

David VIncent, ptre




RÉPONSES AU SAVIEZ-VOUS… ?

Réponse 1
- En 1827, on avait allongé la petite aile à angle droit au nord de l'Aile de la Procure pour en faire le Grand Séminaire. Le 4 octobre 1851, on décide de construire un "clocher" sur l’Aile de la Procure du Vieux-Séminaire. Il s'agit du clocheton que l'on voit actuellement et qui servit longtemps à sonner la fin de la récréation pour les pensionnaires et externes.


Réponse 2

- C'est le 10 mars 1879 que fut décidée la construction du nouveau Grand Séminaire qui est actuellement le Pavillon Jean-Olivier-Briand qui abrite la résidence des prêtres et le Grand  Séminaire. La construction de l’édifice commença en 1880, mais c'est le 26 septembre 1881 qu'on décida que l’escalier qui va du hall d’entrée au réfectoire serait un escalier en fer au coût de 600$.




Visitez le site internet du Séminaire www.seminairedequebec.org
et notre webzine SME-Infonet

Responsabilité : Hermann Giguère, supérieur général
Mise en page, présentation et diffusion : Martine Duplain, secrétaire de direction




Tous droits réservés 2005


Dernière mise à jour 16 décembre 2005

Page d'accueil | Bulletins d'information antérieurs | Carrefour Kairos | Bienheureux François de Laval | Liste de sites recommandés