LE PETIT SÉMINAIRE DIOCÉSAIN DE QUÉBEC
    INSTITUTION SOUS LA RESPONSABILITÉ DE L'ARCHEVÊQUE DE QUÉBEC EN PARTENARIAT AVEC LA COMMUNAUTÉ DES PRÊTRES DU SÉMINAIRE DE QUÉBEC


    Site internet non-officiel tenu par le Séminaire de Québec
    Nouveautés et archives depuis les débuts du Petit Séminaire diocésain du 19 mars 2008

    Site internet inactif du Petit Séminaire diocésain

    Fondé le 19 mars 2008 par le cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec, le Petit Séminaire diocésain de Québec repose sur trois piliers qui sont le Séminaire de Québec, l'Archevêque de Québec dont la corporation "Le Petit Séminaire diocésain de Québec " est la mandataire et la "Fondation du Petit Séminaire diocésain de Québec" chargée de fournir des bourses aux élèves. Voir plus bas le texte du Décret de fondation.

    Le 23 février 2014, le cardinal Gérald C. Lacroix, archevêque de Québec, après un long discernement a décidé continuer l'oeuvre du Petit Séminaire diocésain de Québec en la transformant, notamment en supprimant l'internat. "Présentement, écrit-il, nous franchissons une nouvelle étape. Elle permettra d'alléger certains fardeaux, de concentrer les ressources sur la formation chrétienne et de décentraliser l'œuvre pour qu'elle soit portée par l'ensemble de la communauté diocésaine. Nous devons parler davantage d'itinéraire de formation avec diverses phases qui impliquent le réseau des familles et des communautés de foi. C'est pourquoi, avec l'appui d'un comité-conseil formé des administrateurs du PSDQ, de mes confrères les évêques auxiliaires, du président du Comité des parents et de l'abbé Jimmy Rodrigue, j'en suis venu à la décision de mettre fin à l'internat pour adolescents, et ce à partir du 24 juin 2014. Ceci nous permettra d'orienter l'œuvre vers une vision plus large d'accompagnement impliquant les familles dans leur milieu de vie et les communautés. Ce choix nous fera vivre un deuil d'une manière de faire, mais c'est un appel à la croissance et à l'audace de notre foi afin de poursuivre l'évangélisation des jeunes, ensemble et de manière réaliste. Les jeunes et leurs familles, qui sont déjà dans le cheminement, seront soutenus dans ce changement. Afin que ce communiqué soit bien compris je vous redis que le Petit Séminaire Diocésain de Québec poursuit sa mission fondamentale. La décision de mettre fin à l'internat nous permettra de développer des voies nouvelles pour mieux y répondre dans l'esprit de la conversion pastorale et missionnaire à laquelle nous invite le Pape François. Je vous remercie de continuer de soutenir avec moi les jeunes et de promouvoir la culture vocationnelle. Le bâtiment du 2215 Marie-Victorin demeurera un lieu de rassemblement des jeunes et des familles pour y offrir un programme de formation, les aidant à devenir de véritables disciples-missionnaires. Il s'y vivra des journées, des fins de semaines et des soirées auxquelles se joindront d'autres œuvres toujours dans le but d'accorder notre priorité à la relève de prêtres enthousiastes pour la mission."


    TEXTE DU DÉCRET DE FONDATION DU PETIT SÉMINAIRE DIOCÉSAIN DE QUÉBEC

    Voici le texte du décret de fondation qui, par ses "Attendus", donne l'esprit et l'orientation de cette fondation qui se situe dans le sillage de celle du bienheureux François de Laval née le 9 octobre 1668 dans la maison de Mme Veuve Guillaume Couillard (Guillemette Hébert, fille de Louis Hébert). François de Laval avait acheté, quelques mois auparavant, cette maison qui se dressait dans la Cour actuelle du Vieux-Séminaire. Sa fondation a traversé les siècles. Celle-ci est devenue, en 1987, le Collège François de Laval (connu encore sous le nom de Petit Séminaire de Québec). Avec le décret du cardinal, en 2008, on assiste à une "refondation" du Petit Séminaire avec le même but initial et dans l'esprit de ses origines.

    Décret érigeant le Petit Séminaire diocésain de Québec

    ATTENDU que les souverains pontifes du XXe siècle, depuis Léon XIII jusqu'à Jean-Paul II, et le Concile Vatican II, ont reconnu la nécessité d'une formation spirituelle particulière visant non seulement à former de bons chrétiens mais à favoriser la vocation sacerdotale en germe;

    ATTENDU que la Congrégation pour l'Éducation catholique a encouragé la constitution de petits séminaires diocésains où seraient admis des jeunes «qui acceptent formellement eux et leur famille, l'hypothèse d'une vocation» qui a besoin d'être protégée et favorisée dans un climat adéquat de formation;

    ATTENDU que le milieu scolaire où pouvaient se discerner les signes d'une possible vocation sacerdotale ou religieuse ne peut plus s'acquitter d'une telle tâche, et que l'autorité diocésaine doit suppléer à cette carence;

    ATTENDU que l'archidiocèse de Québec est prêt à assumer la responsabilité de la présence d'un petit séminaire diocésain qui sera centré sur la vocation sacerdotale et où les jeunes résidents, tout en recevant une éducation dans une institution privée d'enseignement reconnue par l'État, seront formés à la vie spirituelle, instruits des vérités de foi et encouragés à la piété afin de développer le germe d'une vocation sacerdotale;

    EN CONSÉQUENCE, en vertu de mon autorité ordinaire, conformément au canon 234 §1 du Code de droit canonique, après avoir reçu l'avis favorable du Conseil presbytéral, j'érige par le présent décret et je déclare érigé le Petit Séminaire diocésain de Québec dont le but sera d'aider les jeunes adolescents qui semblent avoir le germe de la vocation sacerdotale à la reconnaître plus facilement et à les rendre à même d'y répondre.

    Je décrète également la constitution d'une Fondation dont la tâche sera de recueillir des fonds servant à soutenir financièrement ledit Petit Séminaire diocésain de Québec.

    Je décrète en outre que des démarches soient entreprises sans tarder auprès du Registraire des entreprises du Québec afin d'obtenir l'incorporation civile de ces deux entités pour remplir les obligations et bénéficier des privilèges inhérents à de telles institutions.

    Ce décret entre en vigueur immédiatement.

    Fait et signé à Québec, ce dix-neuvième jour de mars deux mille huit, sous ma signature, celle du chancelier et sous le sceau de 1'Archidiocèse de Québec.

    Jean Pelletier, ptre, p.h.
    Chancelier

    Marc card. Ouellet
    Archevêque de Québec



    Pour en connaître plus sur le Petit Séminaire diocésain, vous rendre sur le site internet non-officiel tenu par le Séminaire de Québec car le site officiel n'est pas à jour.

    Bonne poursuite de votre visite.









Dernière mise à jour 27 juin 2014