JavaScript Menu, DHTML Menu Powered By Milonic






JavaScript DHTML Menu Powered by Milonic

L'abbé Michel Fournier, curé de la paroisse Bienheureux François de Laval, prend résidence avec la communauté des prêtres du Séminaire de Québec


Photo de l Monsieur l'abbé Michel Fournier s'est joint à la communauté des prêtre du Séminaire de Québec pour sa résidence. Curé d'une paroisse remodelée, la paroisse Bienheureux François de Laval à Québec, il a choisi d'accord avec ses paroissiens et paroissiennes d'habiter avec une communauté de prêtres pour éviter l'isolement inévitable dans le contexte de la pénurie des effectifs presbytéraux et dans celui de la vente de plusieurs édifices paroissiaux devenus trop lourds à porter financièrement. Il fait figure de précurseur se joignant à l'abbé Alain Pouliot, curé de St-Thomas d'Aquin et prêtre du Séminaire, qui a pris aussi sa résidence au Pavillon Jean-Olivier-Briand qui abrite la Résidence des prêtres du Séminaire et le Grand Séminaire.

Nous l'accueillons avec joie parmi nous et il peut être assuré que nous le considérerons comme l'un de nous étant en cela fidèles à notre fondateur qui voulait que tous les prêtres de son diocèse puissent compter sur le Séminaire qu'il avait fondé et que le soutien fraternel soit leur marque de commerce. La communauté des prêtres du Séminaire est heureuse que les prêtres se sentent chez eux au Séminaire et son hospitalité traditionnelle ne se dément pas.

Bienvenue Michel.

Hermann Giguère, ptre p.h.
Supérieur général du Séminaire de Québec
le 9 mars 2007




Voici le texte qu'a lu Monsieur l'abbé Michel Fournier au prône du 11 mars 2007 et qui paraît dans le Bulletin paroissial du 18 mars 2007.

Le Séminaire de Québec: une communauté de prêtres en vue de la mission

«Et en outre nous désirons que ce soit une continuelle École de vertu et un lieu de réserve d'où nous puissions tirer des sujets pieux et capables de les envoyer à toutes rencontres, et ce au besoin dans les paroisses, et tous autres lieux du dit Pays, afin d'y faire les fonctions curiales, et autres, auxquels ils auront été des­tiné». Françoisde Laval, évêque de Québec, Acte de fondation du Séminaire, 1663.

Pourquoi irai-je résider avec les prêtres du Séminaire de Québec? Je n'hé­site pas à dire que de plusieurs pistes convergent vers ce choix.

Au départ, il y a une mesure d'économie pour la Fabrique paroissiale. Un Secrétariat sera aménagé dans une partie du sous-sol de l'église Saint-Pas­cal avec les commodités requises, libérant le presbytère Saint-Pie X qui n'est plus alors indispensable. Vendre cet immeuble dégage la Fabrique d'une partie des charges trop lourdes qui tirent son budget dans le rouge du déficit.

Mon hébergement au Séminaire est aussi le résultat d'une demande en ce sens faite au Supérieur général du Séminaire, Mgr Hermann Giguère, qui, après avis favorable de son conseil l'a acceptée (27 octobre 2006). C'est également le résultat d'une approbation diocésaine quant à l'avenir du presbytère (11 décembre 2006).

Mais encore pourquoi ce choix de résider au Séminaire? Pour répondre à la question, il faut considérer de plus près ce qu'est le Séminaire de Québec. Cette institution est intimement liée à l'Église de Québec et de première importance pour son histoire. Dans le langage populaire, les mots «Séminai­re de Québec» désignent un ensemble de bâtiments situés au coeur du Vieux-Québec et affectés aux oeuvres de formation et d'éducation réalisées par un groupe de prêtres. Dans sa nature profonde, le Séminaire est une communauté de prêtres diocésains fondée par le Bienheureux François de Laval, premier évêque de Québec, le 26 mars 1663.

Au fil du temps, cette communauté va déployer des oeuvres de grande envergure, afin d'accom­plir la mission donnée par le Christ aux Apôtres: «Allez... faites des dis­ciples!» Il y aura:
  • la formation des prêtres, du début jusqu'à nos jours
  • l'éducation de la jeunesse par un séminaire/collège analogue à celui des Jésuites, soit pour des jeunes se sentant appelés au sacerdoce de­puis 1668 ou pour l'ensemble de la jeunesse depuis 1765 jusqu'à 1987
  • l'Université Laval, de 1852 à1970, première institution francophone de ce niveau en Amérique
  • Québec IXThUS, organisme fondé le 6 mai 2004 et voué à l'évangéli­sation auprès des jeunes adultes
  • L'enseignement de la théologie, la formation permanente des prêtres, diacres, agents et agentes de pastorale, la pastorale diocésaine, un centre de vocations, le ministère paroissial sont autant de champ d'ac­tivité qui s'ajoutent aux oeuvres précédentes et contribuent à l'évan­géli­sation.


Certaines oeuvres ont pris leur envol et ont été confiées à de nouvelles entités corporatives (Université Laval, Petit Séminaire). Ces évolutions ont été l'occasion de redéployer les énergies et les ressources, toujours dans le même but: faire en sorte que l'évangile soit une bonne nouvelle pour le gens d'ici et que soit mise en oeuvre l'intuition du fondateur.

En partageant la vie au quotidien avec la communauté des prêtres du Sé­minaire, même si je ne suis pas un membre régulier de leur société, je me retrouve en relation avec une variété de talents, une histoire d'une grande fécondité et des perspectives ouvertes sur un avenir où on veut construire l'Église du Christ.

Je retrouve aussi un milieu où j'ai fait ce qu'on appelait autrefois "le cours classique" et où j'ai reçu la formation pour devenir prêtre. Je retrouve quelques confrères et amis qui sont prêtres du Séminaire avec qui j'ai cheminé dans les études. Je retrouve quelques uns de mes éducateurs et formateurs maintenant devenus retraités.

Pour tout résumer, en déménageant au Séminaire, je suis hébergé au sein d'une oeuvre fondée par le Bienheureux François de Laval qui est aussi le protecteur céleste de la paroisse où s'exerce mon ministère sacerdotal dans la charge de curé.

Que le zèle apostolique du premier évêque de Québec et de tant de prêtres de son Séminaire soit mon inspiration. Merci aux prêtres du Séminaire de me recevoir.

Michel Fournier, ptre






Dernière mise à jour 10 mars 2007



Cliquez pour une image agrandie. Ce sceau, encore utilisé aujourd'hui, représente la Sainte Famille, patronne principale de la communauté fondée en 1663 sous le nom de Séminaire des Missions-Étrangères établi à Québec sous le vocable de la Sainte-Famille
Bienvenue sur le site web du Séminaire de Québec


Pour nous rejoindre veuillez envoyer vos messages en cliquant ici.



Merci de votre visite