JavaScript Menu, DHTML Menu Powered By Milonic
Retour | Carrefour Kairos | Liste de sites | Informations et nouveautés


BIENHEUREUX CHARLES DE FOUCAULD (1858-1916)

© DROITS RÉSERVÉS COPYRIGHT
Hermann Giguère
(Québec) 2014
N.B. Ces notes ont été relevées par une étudiante. Le professeur n`a pu malheureusement en faire une révision complète ayant été appelé à d`autres fonctions. Malgré leur caractère oral et les fautes qui s`y rencontrent parfois, il les a rendues disponibles sur internet pour le bénéfice des internautes. Pour usage privé. Prière d`indiquer la source s.v.p. Bonne lecture!


Cours THL- 15770: HISTOIRE DE LA SPIRITUALITÉ MODERNE ET CONTEMPORAINE
Automne 1998

Extraits des notes de cours provisoires 2/12/98

CHAPITRE VIII

LE RENOUVEAU SPIRITUEL DE LA FIN DU XIXe ET AU DÉBUT DU XXe SIÈCLES

La période qui nous intéresse commence avec la fin du premier Concile du Vatican en 1870

Dans le renouveau spirituel de la fin du XIXe et du XXe siècles il y a deux phares: Thérèsede l'Enfant-Jésus et Charles de Foucauld. Ces deux figures spirituelles ont un impact profond. Nous en reparlerons.

Le renouveau spirituel qui s'amorce est tributaire du réveil spirituel du milieu du XIXe siècle dont nous avons parlé au dernier cours. Le renouveau spirituel de cette époque qui se rend jusqu'à nous va apporter des réponses nouvelles aux besoins du peuple de Dieu. Petità petit la spiritualité va se dégager de sa médiocrité et de sa torpeur et d'un certain étouffement dans les pratiques que nous avons appelées spiritualitébesogneuse. Thérèse de Lisieux a vécu cesentiment d'étouffement dans la spiritualité.

Ce dégagement se fait par un retour à l'Évangile vécu au ras de la vie, débarrassé de tout ce qui s'y étaitajouté: pratiques, consignes, exercices... Voilàla caractéristique principale de ce renouveau spiritueldu XXe siècle. Cet aspect évangélique se manifeste dans la petite voie de Thérèse et aussi dans l'insistance de Charles de Foucauld sur la vie de Jésusà Nazareth.

Article de la revue Selon sa Parole
Bibliographie sélective

1. Charles de Foucauld (1858-1916)

Il est une figure du renouveau évangélique. Charles de Foucauld est très actuel. Il a été bien servi par le Père Voillaume qui est à l'origine des communautésqui se rattachent à Charles de Foucauld. Il a été béatifié le dimanche 13 novembre 2005, à 10 h, en la basilique Saint-Pierre de Rome, au cours de la messe concélébrée sous la présidence du Cardinal Saraiva Martins.

Il est né en 1858. Aprèsavoir été militaire indiscipliné, il futmis à la porte de l'armée et mis à la porte de St-Cyr. Il a été un explorateur. Il a écritun volume technique qui a été couronné parl'Académie française: ¸Reconnaissance au Maroc. C'est un converti qui dans les dernières années de sa vie a été un ermite au Sahara. Il a pris le nom de Frère Charles de Jésus. Il est mort le premier décembre vers dix-neuf heures du soir, âgé de cinquante-huit ans.

2. L'actualité de Charles de Foucauld

a) Sa radicalité dans l'amour de Jésus

"Je ne puis concevoir l'amour de Jésus sans une ressemblance complète". C'est le leitmotiv de toute sa vie. Il va vivre en Terre sainte pour vivre où Jésus a vécu. Il est quelqu'un d'entier. Il a été très loin dans la voiemauvaise. Converti, il a été très loin dans la suite de Jésus. Il est sans compromission.

Il a vécu dans le jardin des Clarisses en Palestine, pour vivre comme Jésus. Il voulait imiter Jésus de façon radicale, mêmedans sa vie matérielle.

b) Une recherche d'authenticité

Cette recherche d'authenticitélui a fait vivre diverses étapes dans sa vie et nous esttrès proche. Être lui-même dans sa réponseau Seigneur. Palestine, Trappe, prêtre, désert: toujours répondre à la volonté de Dieu.

Il s'est fait suivre et guider parl'abbé Huvelin, vicaire de la paroisse La Madeleine àParis. C'est lui qui l'avait confessé lors de sa conversion.

c) Il est plein de gratuité

Il veut être le premièresillon où les autres vont semer. Il veut faire la pré-évangélisation,la pré-mission chez les Touaregs du désert. Il a conscience d'ouvrir le chemin à d'autres. Aussi il fait des dictionnaires, etc.

Sa vie illustre cela de façonsymbolique et frappante et sa mort aussi. Il a étéassassiné durant la guerre de 1914-1918 par des clans rivaux dans le désert. Il est mort sans raison apparente, comme le grain de blé jeté en terre. C'est confirmédans les familles spirituelles nées après sa mort. Lui n'a pas réussi à faire les fondations projetées. Les Petits frèreset les Petites soeurs de Jésus ont vus le jour après sa mort.

d) Il est très christocentrique

Le mystère de l'Incarnation le fascine. Il est au coeur de sa spiritualité surtout dans la vie cachée de Jésus à Nazareth. Cela est proche de Thérèse de l'Enfant-Jésus.

3. Son itinérairespirituel

a) Sa vie a d'abord un aspect d'instabilitéqui lui vient de sa jeunesse. Orphelin de père et de mère,il est élevé par son grand-père. Il a une vie de jeunesse orageuse, des liaisons et il est mis àla porte de l'armée.

b) Une ténacitéqui ne l'abandonne pas et va le conduire à être le premier européen à entrer au Maroc, déguiséen Juif, et à faire des croquis géographiques. Cette ténacité va l'amener, dans la recherche de la volonté de Dieu, jusqu'au désert en passant par la Trappe.

Il n'accepte aucun compromis. "Aussitôtque je crus qu'il y avait un Dieu, je compris que je ne pouvais faire autrement que de ne vivre que pour lui".

4. Son message spirituel ou sa doctrine

a) Selon lui, la vie chrétienne consiste à rechercher l'imitation de notre Seigneur "quia tellement pris la dernière place que jamais personne n'a pu la lui ravir".

Pour lui, cette pauvreté qu'il appelle abjection, n'est pas une rupture avec le monde comme chez plusieurs mystiques, mais une insertion dans la condition des pauvres gens d'aujourd'hui.

b) Pour lui, la contemplation doitêtre incluse au coeur de toute vie chrétienne, et cette contemplation doit se manifester dans une grande dévotionà l'Eucharistie, la présence réelle. Toutes les fraternités ont une chapelle et des moments d'adoration devant le Très Saint Sacrement comme lui le faisait.

c) Il veut être le frère universel et il propose de placer au coeur des relations entre les hommes une amitié attentive, concrète,simple, universelle. Il privilégie l'amitié et le voisinage. Il ne court pas après les gens au loin, mais les laisse venir chez lui. Il a un respect, un amour de la personne devant lui, comme personne. Il est ouvert àtous, sans discrimination. Cela le rend aussi très actuelpour nous.

5. Sa famille spirituelle

Charles de Foucauld est peut-êtreune des plus importantes influences spirituelles au vingtièmesiècle. Voici sa famille spirituelle et quelques uns de ceux qui se réclament de lui

Le Père Voillaume qui l'a fait connaître. Son volume: Au coeur des masses, est un des quatre ou cinq volumes spirituels les plus valables au vingtièmesiècle. C'est à mettre au même rang que l'Imitation de Jésus Christ, la Montée du carmel, etc.

Carlo Caretto, Petit frèrede Jésus. Lui aussi l'a fait beaucoup connaître.

Des familles religieuses: les Petitsfrères de Jésus; les Petits frères de l'Évangile;et à Ste-Agnès dans Charlevoix, les Petits frèresde la Croix, nouvelle communauté qui a commencée avec Frère Michel Verret (+1997).

Quatre communautés de religieuses:les Petites soeurs de Jésus; les Petites soeurs du Sacré-Coeur;les Petites soeurs de l'Évangile; l'Union des Nazaréennesde Charles de Foucauld. Ce sont des laïques qui s'occupentdes handicapés.

Des associations de prêtres:Jésus Caritas ou union sacerdotale. Monsieur Pierre Gaudette de notre faculté de Théologie en est le directeurnational à Montréal.

Des mouvements: Pas de chair, pasd'os; une association de femmes consacrées: La fraternitéJésus Caritas; le groupe Charles de Foucauld; la fraternitéséculière de Charles de Foucauld, etc.


Article écrit par le professeur pour la revue Selon sa Parole

GIGUERE, Hermann, "Charles de Foucauld (1858-1916). Un incroyant découvre Jésus", dans Selon Sa Parole, 7 (1986), 7-8.

CHARLES DE FOUCAULD (1858-1916):UN INCROYANT DÉCOUVRE JESUS


Plusieurs ont entendu parler aujourd'hui des Petites Soeurs de Jésus et des PetitsFrères de Jésus qui vivent dans les quartiers populaires aux Philippines, en Amérique du Sud, en Europe et ici mêmeau Québec. Ces disciples de Charles de Foucauld s'inspirent de celui qui voulu être pour tous le "frèreuniversel", proche des gens, vivant comme eux, àl'exemple de Jésus qui, à Nazareth, fut un humble artisan. Charles de Foucauld attire de nombreux jeunes aussi aujourd'hui. Mais qui est donc Charles de Foucauld (ou encore FrèreCharles de Jésus comme il se désignait lui-même)?

Charles naît à Strasbourg en France le 15 septembre 1858. Très tôt orphelinde père et de mère, c'est son grand-père qui s'occupe de son éducation et de celle de sa soeur.Charles est une enfant plutôt fermé. A l'âgede 15 ans, il a déjà perdu la foi de son enfance.De 15 à 20 ans, il étudie à Paris, puis il entre à l'école militaire de St-Cyr. C'est une école prestigieuse. Entré 82ème sur 412, il en sort 333èmesur 386. Sa vie d'étudiant est loin d'être une réussite."Égoïsme inouï, écrit-il plus tard,folles dépenses, gourmandise et paresse prenant de telles proportions qu'elles forment mon trait distinctif et semblent répugnantes même à mes amis, sensualité extrême, aucun désir du bien, aucun amour de la vérité,indifférence à tout sauf à ma jouissance..."Il est envoyé en Afrique avec son régiment et il continue cette vie toute centrée sur lui-même.

C'est dans ce contexte que Charles de Foucauld se donne alors un espèce de défi personnel: parcourir le Maroc, ce qu'aucun européen n'a encore réussià faire. Il se déguise en juif pèlerin et pendant onze mois, il explore le pays . Il fait de nombreux relevéstopographiques et revenu en France, il prépare un livre intitulé Reconnaissance au Maroc qui le rendra célèbre comme explorateur. Pendant ce temps, il songe à se marier,mais il ne se sent pas prêt. Il se rapproche de sa famille,en particulier de sa cousine Marie de Moitessier qui aura sur lui une heureuse influence. Il sent confusément que sa vie ne le mène nulle part. Ses jugements se modifient peuà peu. Il ne pense plus seulement à jouir de la vie pour lui-même. Cette période de sa jeunesse de 20 à 28 ans se termine par une conversion en octobre 1886.Charles raconte lui-même événement àson cousin Henri de Castries plus tard: " Pendant douze ansj'ai vécu sans aucune foi. Rien ne me paraissait assezprouvé; la foi égale avec laquelle on suit des religions si diverses me semblait la condamnation de toutes: moins qu'aucune celle de mon enfance me semblait admissible avec son1=3 que je ne pouvais me résoudre à poser... Pendant que étais à Paris, faisant imprimer mon voyage au Maroc, je me suis trouvé avec des personnes très intelligentes , très vertueuses et très chrétiennes et je me suis dit: 'que peut-être cette religion n'étaitpas absurde'...je me suis mis...à répéter cette étrange prière: Mon Dieu, si vous existez, faites que je vous connaisse'..." Dans la suite du récitde sa conversion, Charles raconte les démarches qu'il faites pour s'instruire, puis sa rencontre avec un prêtre , l'abbé Huvelin, qui sera déterminante. " Aussitôt queje crus qu'il y avait un Dieu, je compris que je ne pouvais faire autrement que de ne vivre que pour Lui."

La suite de l'expérience spirituelle de Charles de Foucauld de 28 à 58 ans sera une longue recherche de la meilleure façon pour lui d'être de plus en plus un disciple de Jésus. "Je ne puis concevoir l'amour sans un besoin , un besoin impérieux de conformité, de ressemblance et surtout de partage de toutes les peines, de toutes les difficultés, de toutes les duretés de la vie..." écrira-t-il en 1897. Ce besoin de conformité et de ressemblance avec Jésus l'amène à entrer d'abord chez les moines trappistes en 1890. Il sera un religieux fervent, mais son désir d'imiter le Christ le pousse à autre chose. Il est autorisé à quitter les Trappistes, et il s'en va vivre à Nazareth où Jésus lui-même a vécu.Il est jardinier chez les Clarisses, vit dans la pauvreté et la prière. Il accepte finalement de devenir prêtre pour aller s'établir cette fois dans le désert du Sahara à Béni-Abbès. Sa vie d'ermite en est une de travail manuel, d'hospitalité, de rencontres avec les nomades de cette partie du Sahara: les Touaregs. Il apprend leur langue. Il veut préparer par sa vie l'annonce de l'Évangile.Sa mission se précise. Il sera le sillon qu'on creuse etoù d'autres viennent jeter la semence. Frère Charlesne cherche à convertir personne. Il lui suffit d'être comme Jésus au milieu des plus pauvres. "Monapostolat, dira-t-il, doit être l'apostolat de la bonté...Si l'on me demande pourquoi, je suis doux et bon, je dois dire:'Parce que je suis le serviteur d'un bien plus bon que moi. Si vous saviez combien est bon mon Maître Jésus'."

Frère Charles est assassiné en 1916 à Tamanrasset dans le désert par des gens qu'il avait aidé. Sa vie semble inutile aux yeux des hommes, mais depuis, il a inspiré des milliers d'hommes et de femmes à devenir eux aussi , elles aussi, des disciples de Jésus. Le message de Frère Charles tourne au tour des points suivants: 1) la recherche de l'imitation de Jésus "qui a tellement pris la dernière place que jamais personne n'a pu la lui ravir"; 2) une prière pétrie au coeur même de la vie qui se manifeste dans une grande dévotion à l'Eucharistie; 3) une amitié attentive, concrète, simple, universelle avec tous et toutes dans le respect et l'amour de la personne telle qu'elle est sans discrimination.


Ces indications bibliographiques donnent un aperçu des livres de base en français sur Charles de Foucauld mais elles restent partielles et demanderaient une bonne mise à jour. Merci de votre visite.

CHARLES DE FOUCAULD (1858-1916)

 

* OEUVRES

 

88--CHARLES DE FOUCAULD, Carnets de Tamanrasset, 1905-1916, introduction de Mgr Bernard JACQUELINE,  Nouvelle Cité, Paris, 1986, 428p.

92--ABBAYE NOTRE-DAME DES NEIGES, CHARLESDE FOUCAULD, Cette chère dernière place. Correspondance présentée parA.Robert et P. Sourisseau, Cerf, Paris, 1991, 480 p.

CHARLES DE FOUCAULD,  Lettres à Mme de Bondy. De la Trappe à Tamanrasset, introduction de Georges GORREE, DDB, Paris, 1966, 253p.

CHARLES DE FOUCAULD,  Lettres et Carnets, textes présentés et ordonnés par Jean-François SIX, (Livre de Vie,69-70) Seuil, Paris, 1966, 243p.

CHARLES DE FOUCAULD,  Oeuvres spirituelles. Anthologie, textes réunis par Denise BARRAT, Seuil, Paris, 1958, 826p.

 

* ÉTUDES ET BIOGRAPHIES

 

89--AA. VV., A la rencontre de Charles de Foucauld,  no complet de Jesus Caritas,  211(1983), 98p.

89--AA. VV., Chemins de conversion, parties I, II et III, numéros complets de JesusCaritas,  223 (1986), 98p.,224 (1986), 98p., et 225 (1987) 98p.

89--AA. VV., Présence de Louis Massignon. Hommages et témoignages,  textes réunis par DanielMASSIGNON à l'occasion du Centenaire de Louis Massignon, ouvrage publié avec leconcours de l'Institut du Monde Arabe, Ed. Maisonneuve et Larose, Paris, 1987,304p.

BARRAT, Denise et Robert,  Charles de Foucauld et la fraternité, (Maîtres spirituels, 15) Seuil, Paris, 1958, 191p.

BAZIN, René,  Charles de Foucauld, explorateur du Maroc, ermite au Sahara,  Plon, Paris, 1921, 488p.

CARROUGES, Michel,  Foucauld devant l'Afrique du Nord: essai critique, Cerf, Paris, 1961, 255p.

CASTILLON DU PERRON, Marguerite,  Charles deFoucauld, Grasset, Paris, 1982, 528p.

89--CASTILLON DU PERRON, Marguerite, "La conversion de Charles de Foucauld: un chemin dedépouillement", dans Jesus Caritas,  223 (1986), 26-30.

89--CHATELARD, Antoine, "A Tamanrasset, une conversion de Charles de

Foucauld", dans Jesus Caritas,  224 (1986), 47-60.

89--CHATELARD, Antoine, "Une conversion de Charles de Foucauld", dans Christus,  137 (1988),73-84.

88--CORNELIS, Marcel, Sortis du ghetto, spiritualité de la pré-évangélisation à la lumière deFoucauld-Teilhard-Peyriguère, Ed. Cheminements, Paris, 1964, 160p.

CRISTIANI, Léon,  Pèlerin de l'Absolu, Charles de Foucauld, Apostolat de la Presse, Paris, 1960, 205p.

96-- DEBOUTE, Eugénie, Charles de Foucauld. Le frère universel 1858-1916, Médiaspaul et ed. Paulines, Paris et Montréal, 1991, 196p.

88--FURIOLI, Antonio, "Charles de Foucauld: Predicare il vangelo insilenzio", dans Le grande scuole dellaspiritualità cristiana, Ed. Teresianum, Roma / O.R., Milano, 1984,pp.699-729.

89--GIGUERE, Hermann, "Charles de Foucauld (1858-1916). Un incroyant découvre Jésus", dans Selon SaParole,  7 (1986), 7-8.

GORREE, Georges,  Les amitiés sahariennes du Père de Foucauld, (Foucauld l'Africain) Nouvelle éd., B. Arthaud, Paris, 1946, 2 v.

GORREE, Georges,  D'autres récolteront..., (Esprit et Mission) Mame, Tours, 1965, 209p.

GORREE, Georges,  Sur les traces du Père de Foucauld, Nouvelle édition, Ed. du Vieux Colombier, Paris, 1953, 355p.

GORREE, Georges;  CHAUVEL, Germain,  Charles de Foucauld, introduction et choix de textes par..., (Témoins de la Foi) Bloud& Gay, 1965, 137p.

88--LAFON, Michel, "Charles de Foucauld ermite ou missionnaire?", dans Jesus Caritas, n. 225 (1987) 61-74.

92--LAFON, Michel, "Albert Peyriguère, l'homme du message" dans Jesus Caritas, no 211, 1983, 49-52.

LAFON, Michel,  Vivre Nazareth aujourd'hui. La famille spirituelle de Charles deFoucauld, (Des chrétiens /Servir) Le Sarment-Fayard, Paris, 1985, 85p.

LEDOUX,Richard, "Un amoureux deDieu et des hommes, Charles de Foucauld", dans L'EgliseCanadienne, 17 (1984) 500-502.

MAGDELEINE DE JESUS,  Du Sahara au monde entier. Les petites Soeurs de Jésus sur les tracesde Frère Charles de Jésus, t.I: Des origines à 1950, Ed. NouvelleCité, Paris, 1981, 424p.

MAGDELEINE DE JESUS,  D'un bout du monde à l'autre. Dans la lumière du tout-petit de Bethléem, t.II: De 1950 à 1957, Ed. NouvelleCité, Paris, 1983, 528p.

92--MASSIGNON, Louis, L'hospitalité sacrée,  Textes inédits présentés par J.Keyrell, Préface de R. Voillaume, Nouvelle Cité, Paris, 1988, 488 p.

88--LES PETITES SOEURS DE L'EVANGILE, "A la suite du Frère Charles, qu'est-ce qu'évangéliser?" dans Jesus Caritas,n. 226 (1987), 65-72.

92--PINCHON, Michel, "Adorateur en vérité" (Charles de Foucauld) dans La vie spirituelle ,mars-avril 1988, no 679, 68ème année,t.142, pp.205-216.

89--POUPLIN, Paul, "René Bazin, premier biographe de Charles de Foucauld", dans Jesus Caritas,  211(1983), 45-48.

QUESNEL, Roger,  Charles de Foucauld. Les étapes d'une recherche, Mame, Tours, 1966, 310p.

SIX, Jean-François,  Charles de Foucauld, Illustrations de H.N. LOOSE, Centurion, Paris, 1982, 95p.

SIX, Jean-François,  Charles de Foucauld aujourd'hui, Seuil, Paris, 1966, 123p.

SIX, Jean-François,  "Foucauld (Charles de)", dans Dictionnairede Spiritualité, t.5, Beauchesne, Paris, 1964, col.729-741.

SIX, Jean-François,  Itinéraire spirituel de Charles de Foucauld, préface de René VOILLAUME, Seuil, Paris, 1958, 459p. 

88--SIX, Jean-François, "Louis Massignon prophète du dialogue entre Orient etOccident", dans Jesus Caritas,n. 194 (1979) 33-46.

89--SIX, Jean-François, "Louis Massignon, le premier disciple", dans Jesus Caritas,  211(1983), 36-44.

89--SIX, Jean-François, "Massignon et Foucauld", dans Présence deLouis Massignon. Hommages et témoignages,  Ed. Maisonneuve et Larose, Paris, 1987,pp.201-206.

89--SIX, Jean-François, "De la prière et de la substitution mystique à la compassion et àl'action", dans Présence de LouisMassignon. Hommages et témoignages, Ed. Maisonneuve et Larose, Paris, 1987, pp.155-166.

SIX, Jean-François, Vie de Charles de Foucauld, (Livre deVie, nos 33), Seuil, Paris, 1986, 318 p.

88--SOURISSEAU, Pierre, "Portrait d'un converti", dansJesusCaritas, n. 225 (1987) 27-32.

VOILLAUME, René,  A la suite de Jésus, (Foi Vivante, 2) Cerf, Paris, 1965, 126p.

VOILLAUME, René,  Au coeur des masses: la vie religieuse des Petits Frères du Père deFoucauld, préface de MgrPROVENCHERES, (Rencontres) Cerf, Paris, 1950, 545p.  -[ 7e éd., 1958, 566p.]

VOILLAUME, René,  La contemplation aujourd'hui, (Epiphanie) Cerf, Paris, 1973, 80p.

88--VOILLAUME, René, "Conversion et vocation de Charles de Foucauld", dans Jesus Caritas, n. 225 (1987) 33-45.

88--VOILLAUME, René, "La conversion et la vocation de Charles de Foucauld", dans La vie des communautés religieuses,   2 (1987) 67-87 reprend l'article de Jesus Caritas cité plus haut.

VOILLAUME, René,  L'Eternel vivant, (Epiphanie) Cerf, Paris, 1978, 173p.

VOILLAUME, René,  Les fraternités du Père de Foucauld: mission et esprit, Cerf, Paris, 1947, 186p.

VOILLAUME, René,  Lettres aux fraternités, 3 vol., (L'Evangile au XXe siècle, 2-3.15) Cerf, Paris, 1960.

89--VOILLAUME, René, "Le long apprentissage de l'amour", dans JesusCaritas,  223 (1986), 31-38.

VOILLAUME, René,  Prier pour vivre, (Foi Vivante, 29) Cerf, Paris, 1966, 127p.

VOILLAUME, René,  Retraite au Vatican avec sa Sainteté Paul VI, préface de Don Virgilio LEVI, Fayard, Paris, 1969, 277p.

VOILLAUME, René,  Voyants de Dieu dans la cité. Lettres aux fraternités, IV, (L'Evangile au XXe siècle) Cerf, Paris, 1974, 255p.

89-- -----    "Charles deFoucauld raconte sa conversion", dans Jesus Caritas,  224 (1986), 37-46.

-----   Directoire pour la fraternité séculière Charles de Jésus, Mame, Tours, 1957, 168p.

 

 


Droits réservés Hermann Giguère (Université Laval) 21 février 2005
Dernière mise à jour 29 août 2016

Pour usage privé seulement

A.M.D.G.

Envoyez-moi vos idées et vos suggestions
Suggestions, informations et commentaires






Retour | Carrefour Kairos | Liste de sites | Informations et nouveautés